13 Avenue d'Estienne d'Orves 06000 Nice
Rive Gauche: 04.93.97.70.90 / Rive Droite: 04.93.97.12.00
ce.0060033d@ac-nice.fr

Présentation Latin et Grec

Nice

Created with Sketch.

Présentation Latin et Grec

 

 

Pourquoi faire des langues anciennes au lycée ?

Pourquoi le latin ? le grec ?

 

. Horaires : 3 heures hebdomadaire. 

. Points au bac et mention possible : Le latin et le grec sont intégrés au contrôle continu et coefficientés 3. C’est la seule option que l’on peut combiner avec une autre. Quoi de mieux pour viser une belle mention ?

 . Fonctionnement des langues : la grammaire arrive en force dans le nouveau programme du bac 2020 : création d’une épreuve de grammaire française en 1ère. La langue française prend sa source dans la grammaire latine. Étudier le latin, comme le grec, d’ailleurs, permet d’approfondir cet aspect technique, mais indispensable de la langue. Par ailleurs, si les langues latines dérivent du latin, bien sûr, l’on sait moins que l’anglais a de nombreuses racines issues du latin (vocabulaire et construction de certaines phrases).

. Étymologie et vocabulaire : savez-vous que le baccalauréat vient de bacca, la baie, et de laurus, le laurier ? C’est donc le diplôme qui couronne les études secondaires. Le bachelier est donc couronné de laurier pour signifier son succès. Pourquoi un seul p à apolitique, mais 2 p à apporter ? Parce qu’apolitique se compose du préfixe grec négatif a-, tandis qu’apporter se construit avec la préposition ad-, vers, et le verbe porter.

. Poursuite d’études : le latin et le grec sont utiles pour certaines filières : latin impératif pour le droit, grec pour la médecine, l’un ou l’autre pour les lettres ou l’histoire ancienne, pour les métiers du marketing, de la publicité (création de concepts et de noms).

. Culture générale : les langues anciennes sont surtout une source inépuisable d’anecdotes, de mythes, de citations, de textes fondateurs. C’est une formation intellectuelle riche (qui permet de suivre les passionnantes séries sur l’empire romain !)

Le latin ou le grec, c’est aussi l’art pour l’art, un geste pour la beauté :

« Rien de ce qui est beau n’est indispensable à la vie. — On supprimerait les fleurs, le monde n’en souffrirait pas matériellement ; qui voudrait cependant qu’il n’y eût plus de fleurs ? Je renoncerais plutôt aux pommes de terre qu’aux roses, et je crois qu’il n’y a qu’un utilitaire au monde capable d’arracher une plate-bande de tulipes pour y planter des choux.

À quoi sert la beauté des femmes ? Pourvu qu’une femme soit médicalement bien conformée, en état de faire des enfants, elle sera toujours assez bonne pour des économistes.

À quoi bon la musique ? à quoi bon la peinture ? Qui aurait la folie de préférer Mozart à M. Carrel, et Michel-Ange à l’inventeur de la moutarde blanche ?

Il n’y a de vraiment beau que ce qui ne peut servir à rien ; tout ce qui est utile est laid, car c’est l’expression de quelque besoin, et ceux de l’homme sont ignobles et dégoûtants, comme sa pauvre et infirme nature. — L’endroit le plus utile d’une maison, ce sont les latrines. »

Théophile Gautier, préface à Mademoiselle de Maupin, 1834